Se connecter

SNP

Société Nautique du Perreux, Club d'Aviron depuis 1903

02

août 2019

Coupe de la Jeunesse

toute l'association

Passés
Coupe de la Jeunesse

Cette compétition, rassemblant les Juniors B européens, permet d'intégrer de jeunes rameurs au sein de compétitions internationales avec toujours comme objectif de hisser ces collectifs vers le plus haut niveau.

16 pays au départ de la Coupe de la Jeunesse 2019

Les rameurs et rameuses de l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, les Pays-bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, la Suisse et la Suède s'affrontent durant deux jours de compétition.

résultat

🥇🥈

Un grand bravo à Thomas qui a remporté les médailles d’argent et d’or avec l’équipe de France lors de cette coupe de la Jeunesse.

              

UNE PLUIE DE MÉDAILLES POUR LES BLEUETS !

L'équipe française s'est montrée à la hauteur des espérances puisque les jeunes tricolores se classent 3èmes au général avec 11 médailles, dont 2 en or. Retour sur un week-end riche en émotion !

Avec une journée très satisfaisante samedi (5 médailles) et une belle montée en puissance dimanche, l'équipe de France a montré sa maîtrise de ce format de compétition, dans lequel récupération et stratégie sont des maîtres mots. En effet, pour gagner en finale le dimanche, il fallait gérer les séries qui avaient lieu seulement 2 h plus tôt. À ce petit jeu, les Français ont fait un quasi-sans-faute. Ce sont alors 100% des bateaux de la flotte qui ont pu s'aligner en finale ce jour-là. À noter que ce résultat n'avait pas été inscrit depuis plus de 15 ans, malgré un nombre de participants et un niveau plus élevés. L'Italie remporte la compétition en points et en nombre de médailles. La France, quant à elle, remporte le classement général féminin pour la 2ème année consécutive. Chez les hommes, prétendre à la tête du classement semblait compliqué sans avoir une équipe complète, mais l'ensemble des rameurs ont montré leur excellent niveau de performance. 

Deux victoires qui auront marqué la compétition
À la suite des finales de la veille, le 4+ ainsi que le 8+ ont suivi deux stratégies différentes mais totalement payantes leur permettant de faire résonner la Marseillaise à deux reprises !

Le 4+ homme, tout d'abord, entraîné par Emmanuel Six, a posé un geste précis tout au long du parcours, naviguant à un peu plus d'une longueur des Britaniques et en bord à bord avec les Italiens et Néerlandais. À 350m de l'arrivée, les Français (Nevill, Assier, Armenjon, Brasse; bar: Ferrando), tous J17, ont alors élevé la cadence pour grappiller au coup par coup les Anglais, pour finalement les déborder. Victoire en 6:29 pour ces jeunes rameurs !

Le 8 homme, ensuite. Avec un magnifique départ, les 8 rameurs et leur barreuse ont su dès le début prendre le wagon avec un premier 150 mètres à cadence 52. En s'extrayant du groupe, la coque a devancé le reste des concurrents avec une demi-longueur d'avance aux 250 mètres. Après une remontée des Italiens contrecarrée par une belle relance, ce sont contre les Britanniques que nos Français ont dû batailler jusqu'aux derniers coups de pelles du parcours. En effet, les Anglais, victorieux la veille, et victorieux du huit la majeure partie du temps lors des précédentes éditions, se sont détachés des autres bateaux pour revenir sur les tricolores, mais c'était sans compter sur la détermination du huit français. La Grande-Bretagne échoue à 0,95 secondes de la première marche du podium. C'est en 5:58 avec un léger "vent contre", que Pfister, Renaud, Nous, Puybaraud, Duclos, Debest, Herscovici et Bonnavion emmenés par Lucie Mercier, se sont emparés de la médaille d'or de la plus belle des manières ! La France passe devant la Grande-Bretagne dans le bateau roi de la discipline ! Frédéric Rudaz, coach de cet équipage, aura réussi à leur faire suivre une stratégie payante et à terminer ce week-end de la plus belle des manières. 

Un bilan très positif !
L'équipe de France a montré une force et une dynamique collective qui ne doit rien au hasard. L'encadrement s'est particulièrement impliqué dans l'animation hors entraînement pour que tous les athlètes évoluent dans de bonnes conditions et que ce week-end soit une véritable expérience pour ces jeunes.